Diabète type 1 | Se faire plaisir, c’est possible !

Le diabète, on a parfois envie de l’oublier un peu, et de se faire plaisir sans compter (presque). Mon enfant me réclamait depuis un certain temps d’aller manger à la cafétéria d’un supermarché… L’occasion s’est présentée et hop, nous voilà partis manger au restaurant, juste le temps de glisser le stylo à insuline et le lecteur dans mon sac.

J’ai laissé mon enfant prendre ce qu’il lui faisait plaisir : le menu enfant, avec des nuggets de poulet, des frites, un jus de fruit et 2 boules de glace ! La quantité de frites était beaucoup plus importante qu’à la maison (au moins le double). Avant de manger, sa glycémie était un peu basse, donc j’ai attendu un petit 1/4 d’heure qu’il ait commencé à manger avant de lui faire son injection. Voyant son appétit monstrueux et la qualité des aliments qu’il a choisi, j’ai augmenté la dose d’insuline de 2 unités (+ 50 %). Mon petit bout s’est régalé, il avait une jolie moustache après le repas.

Je m’attendais à obtenir une glycémie qui monte en flèche assez haut pour redescendre rapidement avec une hypo derrière. En fait, pas du tout. La glycémie post prandiale était encore mieux qu’avec un repas à la maison riche en fibres et pauvre en sucres rapides … Par contre, au niveau calories, ce type de repas doit rester exceptionnel, comme pour tout le monde, sinon bonjour la prise de poids et les conséquences d’une alimentation trop grasse …

Mais, je voulais partager cette expérience positive, car je sais que de nombreux parents n’osent pas sortir des menus types donnés à l’hôpital. VOUS POUVEZ ! Et VOUS DEVEZ de temps en temps, pour rompre la monotonie, pour le plaisir. Il suffit juste d’adapter les doses d’insuline.

Calcul du repas de mon fils :

– 3 nuggets de poulet = 15 g G
– environ 150 g de frites = 45 g G
– 1 canette d’oasis light (33 cl) = 5 g G
– 1 cornet avec 2 boules de sorbet = 25 g G

Teneur en glucides total du repas = environ 90 g G

Normalement, le repas de mon fils doit contenir 60 g de glucides. Son repas à la cafétéria était 50% plus riche en glucides qu’un repas à la maison, j’ai donc augmenté sa dose d’insuline de 50 % (au lieu de 4 unités, j’ai fait 6 unités).

 

Et voici le résultat en image :

J’ai envie de dire : elle est pas belle la vie ?

A très bientôt !

Magali

Share Button
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Abonnez-vous !

Sans spam garanti

J'accepte que mes informations personnelles soient transférées à MailChimp ( more information )
Powered by Optin Forms

2 thoughts on “Diabète type 1 | Se faire plaisir, c’est possible !”

  1. Bonjour,c’est une très bonne idée pour régaler un enfant diabétique et surtout de lui sentir qu’il est normal comme tous les enfant de son age ,ça ce que je fait moi même avec ma fille de 7 ans mais à la maison et chaque samedi je lui laisse le choix de choisir le menu et la quantité pour les trois repas de la journée.

  2. Je suis tout à fait d’accord. La notion de plaisir est très importante lors d’un repas. Elle a elle aussi une notion « thérapeutique » à ne pas négliger. Merci beaucoup pour ce beau partage Magali.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *